L’évolution du statut de l’inventeur indépendant vers le statut de l’inventeur entrepreneur

Tout ce qui concerne le site communautaire "Invention - Europe", question diverse, remarque et critique.
Sujet précédentSujet suivant

Avatar du membre

Auteur du sujet
Peter France
Administrateur
Administrateur
En ligne : Non
Messages : 269
Enregistré le : 02 mars 2017, 08:48
Sujets : 230
Localisation : La Mothe-Saint-Héray / La Nouvelle Aquitaine
A remercié : 0
A été remercié : 0
Zodiaque :
Statut : Hors ligne

L’évolution du statut de l’inventeur indépendant vers le statut de l’inventeur entrepreneur

Message par Peter »

Il faut être réaliste, le statut de l’inventeur indépendant, l’inventeur traditionnel perd de plus en plus de droit et de reconnaissance, que cela soit à l’INPI, qui est considéré comme un simple particulier et aux impôts, comme un particulier qui a des revenues supplémentaires non commerciales.

Source: https://invention-europe.com/2020/04/08 ... repreneur/


Peter TEMEY
Président du Club Invention - Europe
Vice-président de la FNAFI


Avatar du membre

Abar. Morocco
Membre novice
Membre novice
En ligne : Non
Messages : 44
Enregistré le : 31 mars 2020, 23:08
Sujets : 9
A remercié : 0
A été remercié : 0
Statut : Hors ligne

Re: L’évolution du statut de l’inventeur indépendant vers le statut de l’inventeur entrepreneur

Message par Abar. »

Soyons raisonnable , tant que les esprits fonctionnent , l’inventeur indépendant aura toujours sa place dans ce monde qu’ils le veulent ou non …. Les grands bouleversements technologiques que nous vivons ne sont pas nés dans des laboratoires ou des centres de recherches hautement équipés , mais dans des esprits de simples particuliers , mais curieux , obsédés par la recherche .

N’oublions pas que dernièrement, une adolescente a peine âgée de 14 ans a trouvée une solution simple mais étonnante au problème des angles morts en voiture , alors que les grands de l’automobile se sont penché sur le problème depuis des années …

Ce qu’on peut reprocher aux inventeurs indépendants c’est :
" la communauté des inventeurs sont totalement individualistes et ils s’en foutent des droits généraux du statut de l’inventeur indépendant, les peux actions sont fait en solo ou en mini groupe non officiel, avec un bon niveau d’amateurisme, qui fait plus un résultat négatif. "

Cordialement




Avatar du membre

Auteur du sujet
Peter France
Administrateur
Administrateur
En ligne : Non
Messages : 269
Enregistré le : 02 mars 2017, 08:48
Sujets : 230
Localisation : La Mothe-Saint-Héray / La Nouvelle Aquitaine
A remercié : 0
A été remercié : 0
Zodiaque :
Statut : Hors ligne

Re: L’évolution du statut de l’inventeur indépendant vers le statut de l’inventeur entrepreneur

Message par Peter »

Bonjour Abar,

Je suis tout à fait d'accord avec toi, d'un point de vue créative et il aura toujours des simples particuliers pour répondre aux questions que des professionnels ne trouvent pas.

L'article était plus basé sur profession de l'inventeur indépendant et sur ce sujet, en France, c'est un massacre.

En France, un simple particulier qui a une idée, qui trouve une solution, qu'est qu'il fait ? Il va prendre contact avec la plus grande association d'inventeur et qui va déjà lui prendre de l'argent. Avec des conseils simplistes pour ne va faire de l'ombre aux partenaires (cabinet d'avocat, CPI, etc.) et il rentre dans le monde de la complicité.

Cela ne donne pas envie de développer une idée, quand c'est un parcours de combattant, coûteux et sans garantie de résultat. Alors le particulier, le novice laisse tomber son idée.

Combien, il y a des idées dans le placard, que ces particuliers laissent, car ils ne sachent pas le parcours pour commencer. C'est vraiment dommage pour la collectivité, il perd de la connaissance, des solutions aux problèmes, etc.

Avant d'être un inventeur indépendant, un professionnel, il faut bien être un novice et tout le monde à commencer par là, d'un point de générale.

Moi, étant né dedans, je n'ai pas eu la case novice, une chance ou pas ! Mais mon père avait commencé novice !

Si dans notre communauté était saine, on doit tous donner nos passions, donner un coup de main aux novices, etc. Cela permettra d'augmenter naturellement notre communauté, etc.

D'avoir aussi des bénévoles compétents dans les associations d'inventeur, là aussi, c'est un massacre et là aussi, il faudrait changer la génération.

Rien ne sera fait, par leur individualiste qu'ils sont chacun et c'est un problème de la communauté.

Tout cela est un ensemble, si l'image de l'inventeur indépendant, était une bonne image de réussite, cela stimulerait des jeunes, des moins jeunes, etc. Au lieu que cela soit des vieux qui font cela pour s'occuper pendant leurs retraites et qui ont transformé cette profession libérale en activité de loisir.

Ceux qui sont plus jeunes, font dans la direction de la startup et c'est aussi une différence de point de vue générationnelle, qui est aussi un problème dans la communauté des inventeurs indépendants.

Notre association est de la génération de l'internet, donc on est dans l'âge moyen, entre jeune et vieux. On a aussi un esprit communautaire, de liberté, de notre culture internet.

Comme le partage de connaissances, donner nos connaissances à tout le monde, etc.

Dans les autres associations d'inventeur, c'est plutôt au stade du 3ième âge, donc ils s'en foutent de l'aspect professionnel, car ils sont tous à la retraite. Pour eux, faire des salons, pour rencontrer du public pour montrer et expliquer de leur invention.

Que notre génération, on est encore loin de la retraite et on est plus sensible du côté professionnel. Cela pour dire que le problème dans la communauté des inventeurs est multiple.

Je parle du problème en France et ce n'est pas une généralité dans d'autres payes. Aux USA, la communauté est bien soudé et forte. Il y a eu tellement d'innovation aux USA par des inventeurs indépendants, donc de la nouvelle richesse, donc ils ont une image respectable.

Ils ont le plus grand salon international de l'invention, qui n'a aucun rapport avec les grands salons d'inventeur en France. On était en partenariat avec eux, donc on les a connu et j'ai des amis qui ont exposé là-bas. Il y a du business et des partenariats. Ce n'est pas fait d'amateurisme comme en France, dans ces salons, il y a de tout, avocat, CPI, prototypage rapide, etc. Même un novice qui y va, il a tous les informations, sa le stimule, sa donne envie de créer, d'innover.

En France, quand tu as une idée, il faut être maso, de prendre des coups dans la gueule, etc. Même ceux qui ont prit des coups dans la gueule, naturelle, on fait tout pour que les autres prennent aussi les coups. Non, dans notre communauté, j'ai prit des coups dans la gueule, il faut aussi que les autres en prennent ! Cette mentalité de merde qu'ils ont. Ils sont égris de la vie, déçu par la vie, etc. Aucun c'est dit, il faut changer cela, ce battre pour la prochaine génération, etc. Dans une démarche seine et logique, naturellement.

Ils sont aussi lâche, faire du bruit dans l'anonymat, ils sont forts et quand il faut ce battre devant un tribunal, plus personne ! Il y a que des mouches à merde qui volent librement !

Quand il y a quelques possibilités, ils sautent dessus pour dire que c'est eux qui ont fait cela, etc. Pour tirer la couverture vers eux, ils sont spécialisés et ta cela dans les associations d'inventeur.

Dans ces conditions, qu'est que tu veux faire ?

Au niveau de la fédération nationale, pour faire une réforme, il faut au moins 3 assemblées générales pour que cela soit validé, car les vieux n'aiment pas le changement. C'est une réalité !

A titre personnel, je laisse tomber la fédération, c'est une perte de temps et surtout d'énergie. S'ils ont besoin de moi, je serais actif, pour l'intérêt collectif. Mais je ne proposerai pas de projet.

Au niveau de mon association, je ne peux pas être partout en même temps, donc je suis limité, notre équipe est trop petit et je ne peux pas trop chargé mes membres du bureau.

L'idée d'un syndicat professionnel des inventeurs indépendants, c'était une bonne solution pour défendre nos droits, avec un président qui a du caractère, bon dans la communication et bonne relation humaine. Pas trop vieux et pas trop jeune.

On a personne à mettre sur l'affiche, aucune politique générale sur le statut de l'inventeur indépendant, etc.

Il y a tout à faire de A à Z et une communauté non active, comment faire quelque chose dans ces conditions ?

Il faut être réaliste et on n'a rien comme moyen pour que cela change. Sa fait 30 ans que c'est comme cela, les mêmes responsables associatifs, etc. Pourquoi changer ?

Il faudrait faire une liste des difficultés des inventeurs indépendants, cela collectivement, d'un point de vue générale et non personnel.

Faire un choix au niveau de l'urgence et proposer collectivement des solutions, que ces propositions soit votées, que cela soit un choix collectif.

Après, tout faire pour que les propositions soient en place, cela aussi collectivement.

C'est le parcours classique et que font les autres communautés, comme les artistes que je connais aussi.

Même virtuellement, on n'arrive pas à créer un débat et dans la réalité, tout le monde s'en fou ! On retrouve sur le même problème !

Je préfère développer la branche des inventeurs entrepreneurs, au moins, il aura des résultats économiques et une bonne image. C'est bien souvent des gens actifs et passionnés ! Plus adapté à ma génération.

Cordialement


Peter TEMEY
Président du Club Invention - Europe
Vice-président de la FNAFI

Sujet précédentSujet suivant
Invention - Web, le forum des inventeurs  : Mentions légales